Le conseil presbytéral et l’histoire de la paroisse

logo uepal new 2Contacts :

Présidente : Sonia CORNEILLE

102 rue des églises 67160 SEEBACH

( 03 88 53 16 36)

Pasteur : Bruno HOLCROFT
120 rue des églises 67160 SEEBACH

( 03 88 94 74 11)

: paroisse.reformee.seebach@gmail.com

: bruno.holcroft@gmail.com

Site internet : protestants-seebach.org

__________________________

Présentation

Paroisse réformée de Seebach, 120 rue des Eglises 67160 Seebach

La paroisse réformée de cleebourg est membre de

  • l’EPRAL (Eglise Protestante Réformée d’Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l’UEPAL (Union des Eglises Protestantes d’Alsace et de Lorraine).

Lieux de culte

  • Seebach, Eglise réformée 120 rue des Eglises
  • Schleithal, Eglise réformée, 1a rue principale
  • Niederseebach, Eglise, rue principale

Historique

  • SEEBACH

La commune qui s’appelle aujourd’hui Seebach comprend en fait plusieurs parties. Niederseebach, un village de 150 habitants, est situé à trois kilomètres de Seebach. Dans Seebach même, qui jusqu’en 1974 s’appelle Oberseebach, on distingue la partie Nord «Oberdorf» de la partie Sud «Unterdorf». La mairie, construite en 1731, est le point de jonction des deux parties. Le lieu-dit « Frohnackerhof» fait également partie de Seebach.

Dans les chartes de l’abbaye de Wissembourg, Niederseebach et Oberseebach apparaissent pour la première fois en l’an 967 : ils sont propriété de l’abbaye. Par la suite, chacun des deux villages a sa propre histoire. Oberseebach est incorporé au bailliage d’Altenstadt, propriété exclusive de l’abbaye de Wissembourg. Cette époque est marquée par des querelles entre l’abbaye de Wissembourg et le duc de DeuxPonts. L’Électeur palatin vient au secours de l’abbaye et, en contrepartie de son aide, se fait remettre la partie Nord d’Oberseebach. La partie Sud du village (Unterdorf) reste propriété de l’abbaye de Wissembourg. Niederseebach appartient au duc de Deux-Ponts. Cette division au sein des villages est déterminante au moment de l’introduction de la Réforme. L’Électeur palatin introduit dans la partie Nord d’Oberseebach la «nouvelle religion» ; la partie Sud reste catholique. Cette géographie religieuse a laissé son empreinte jusqu’à nos jours. À Niederseebach, la Réforme est introduite dès 1545 par les DeuxPonts-Bitche. Pour Oberseebach comme pour Niederseebach, la guerre de Trente Ans a des conséquences désastreuses. Il ne reste que 200 survivants. Ce vide est peu à peu comblé par des immigrés venus de Suisse.

En 1679, les communautés villageoises d’Oberseebach et de Niederseebach doivent, sous la menace des armes, prêter serment d’obéissance à «Sa Majesté Très Chrétienne, le roi Louis XIV». C’est alors que commence une réelle persécution des réformés. «Dans nul autre village d’Alsace on ne connut situation aussi dramatique pendant un siècle … », écrit le pasteur Röhrich. Les églises sont mises à la disposition des catholiques dès 1679. La même année, le pasteur et l’instituteur protestant de Seebach doivent fuir. Les protestants sont rattachés provisoirement à la paroisse de Cleebourg. À partir de 1685 baptêmes et mariages sont célébrés par le curé, à moins que les personnes concernées ne se rendent dans une paroisse protestante voisine. Par ruse (contre la promesse d’avantages matériels) ou par force, le nouveau pouvoir tente de faire revenir les protestants à la foi catholique. Certains franchissent le pas par conviction, d’autres pour la forme ; beaucoup de protestants restent fidèles à leur foi réformée. Des démarches de princes protestants (même celle du roi de Prusse) auprès du prince électeur palatin, catholique, restent vaines. En 1778, les protestants envoient l’un des leurs à Versailles, pour plaider leur cause : cette mission est confiée à Théobald Rittel. Resté deux ans à Paris, il y décède à l’ambassade des Pays-Bas. Le 21 octobre 1780 enfin, le Conseil d’État rend un jugement favorable aux protestants, qui peuvent ouvrir une école et nommer deux maîtres. Le maître principal est en réalité le pasteur, qui désormais célébre cultes et sainte cène. Les actes pastoraux restent de la compétence du curé. Après de nouvelles démarches, la construction d’une église est autorisée; le bâtiment, toutefois, ne doit pas se distinguer des maisons voisines.

C’est ainsi qu’en 1783 est édifiée une «maison de prières» sans clocher, semblable, de l’extérieur, à une grande maison à colombages. Des fenêtres placées sur deux niveaux éclairent une grande salle, qui occupe la hauteur de deux étages. Un orgue Dalstein-Haerpfer est construit en 1903. Le clocher, construit côté rue, n’est ajouté qu’en 1829. Endommagé en 1945, il est démonté et rebâti en 1953. Si l’aménagement intérieur du bâtiment est modifié, la structure de l’ancienne «maison de prières» reste reconnaissable.

Le presbytère date de 1850 et c’est sur l’emplacement d’une grange paroissiale qu’est édifié un foyer en 1951/52.

  • SCHLEITHAL

Les deux annexes de Seebach, Schleithal et Niederseebach, partagent intimement l’histoire de la paroisse mère. Schleithal aura son église en 1852. Construite à l’extrémité Ouest du village à forte majorité catholique, elle partage un même toit avec l’école protestante et le logement de l’instituteur.

  • NIEDERSEEBACH

L’église simultanée* de Niederseebach, inaugurée en septembre 1967, est propriété de la commune. Elle remplace l’ancienne église de 1821, détruite par faits de guerre en juin 1940. Après de longs débats, les responsables des paroisses catholique et protestante arrivent à un accord pour l’aménagement intérieur de l’église. L’ambon, placé à gauche, est commun aux deux confessions ; l’autel dans le chœur est réservé aux catholiques; un deuxième autel, fixe, hors du choeur, est destiné au culte protestant.
Source : http://www.wiki-protestants.org/

Protestants d’Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep

Publicités

Une réflexion sur “Le conseil presbytéral et l’histoire de la paroisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s